Hommes Trueno Sala 21 Chaussures De Sport Bastop Kelme ryeLB

SKU330773221652565463873
Hommes Trueno Sala 2.1 Chaussures De Sport Bas-top Kelme ryeLB
Mens

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.

Vous êtes sur : RCF

Choisir votre radio locale
Skip to main content
Etudiant
Enseignant-Chercheur
Personnel

Pour des besoins spécifiques au fonctionnement de votre service, vous pouvez demander la création d'une boîte fonctionnelle.

Une boîte fonctionnelle est une boîte aux lettres partagée : les messages ne sont délivrés qu'en un seul exemplaire dans cette boîte ; tous les utilisateurs autorisés accèdent et traitent ce même message (attention la destruction d'un message par un utilisateur est effective pour les autres utilisateurs).

La création d'une boîte fonctionnelle entraine automatiquement la création d'une adresse de messagerie associée.

Les alias/boîtes/listes pour un service doivent être préfixés, le plus possible, par l'entité mère (exemple la direction pour les services généraux, la composante pour les services pédagogiques, le laboratoire, etc.)

Exemple :

- dsi-secretariat@univ-st-etienne.fr OK,

- secretariat@univ-st-etienne.fr pas OK (sauf pour le secrétariat global de l'UJM uniquement)

- labo-accueil@univ-st-etienne.fr OK, labo-equipe1-accueil OK,labo-departement1-equipe3-accueil OK.

Avec ce système de nommage, les boîtes aux lettres serontautomatiquement (classement alphabétique) groupées par appartenance.

Chaque utilisateur autorisé accède à cette boîte avec ses propres identifiants ; la boîte n'est pas associée à un compte utilisateur dédié.

----------------------------------------

Quelle différence entre une boîte fonctionnelle, un alias de messagerie et une liste de diffusion ?

Une boîte fonctionnelle est un espace de partage de messages électroniques, géré collectivement. Les messages ne sont pas dupliqués.

Exemple de boîte fonctionnelle*

inscription-colloque@univ-st-etienne.fr permettrait de recevoir chaque demande d'inscription dans la même boîte. Une fois la demande traitée par un utilisateur (archivage du message par exemple), les autres utilisateurs savent qu'ils n'ont plus à intervenir sur cette demande.

Un alias de messagerie sert à délivrer un exemplaire du message vers chaque destinataire préalablement défini. Contrairement aux listes de diffusion, aucun contrôle ne peut être défini.

Exemple d'alias* :

contact-service@univ-st-etienne.fr permettrait à chaque destinataire associé de recevoir le message dans sa boîte personnelle.

Une liste de diffusion est gérée par un ou plusieurs administrateurs et permet de fixer des règles de communication très précises, par exemple :

Exemple de liste de diffusion* :

newsletter@listes.univ-st-etienne.fr permettrait à chaque abonné de recevoir le message dans sa boîte personnelle. Le système de liste de diffusion gère automatiquement les règles de communication et, de manière transparente, les retours d'erreurs.

*Ces exemples sont donnés à titre indicatif, chaque besoin doit être étudié.

Vous souhaitez la création d'une boîte fonctionnelle ?

La demande de création de boîte fonctionnelle à la DSI est strictement à destination des personnels de l'Université Jean Monnet de Saint-Etienne, c'est-à-dire en poste à l'université , disposant d'une adresse de messagerie se terminant par @univ-st-etienne.fr. Chaque personnel désigné comme destinataire de cette adresse en est responsable.

Comment demander la création d'une boîte fonctionnelle ?

Pour être prise en compte, unedemande de création d'une boîte fonctionnelle doit être effectuéeà l’aide du formulaire joint (onglet suivant).

La Direction du Système d'Information étudie votre demande.

Un mail de confirmation de création d'une boîte fonctionnelle sera ensuite envoyé au demandeur.

Aide technique

Une configuration du client de messagerie de chaque utilisateur associé à cette boîte est nécessaire. Pensez à contacter le pôle soutien

-----------------------------------------------------------------------------

MODIFICATION - SUPPRESSION DE BOITE FONCTIONNELLE

modifier

« Les organismes habilités assument l’entière responsabilité des tâches effectuées, dans le cadre de la mise en oeuvre des procédures d’évaluation de la conformité mentionnées à l’article L. 557-5 , par leurs sous-traitants ou filiales, quel que soit leur lieu d’établissement.

« Les organismes habilités réalisent les évaluations dans le respect des procédures d’évaluation de la conformité mentionnées à l’article L. 557-5 et de conditions minimales portant sur la disponibilité des moyens humains, techniques et administratifs ainsi que sur leur gestion documentaire.

Les organismes habilités tiennent à disposition de l’autorité administrative compétente « et des agents compétents mentionnés à l' article L. 557-46 » toutes informations ou documents liés aux activités pour lesquelles ils sont habilités.

Les organismes habilités communiquent à l’autorité administrative compétente et aux organismes notifiés à la Commission européenne les informations relatives à leurs activités d’évaluation de la conformité et aux conditions de leur habilitation.

« Le respect des exigences mentionnées aux articles L. 557-33 à L. 557-38 et L. 557-44 est contrôlé par l’instance d’accréditation mentionnée à l’article L. 557-32 .

« L’organisme concerné ne peut effectuer les activités propres à un organisme habilité que si aucune objection n’est émise par la Commission européenne ou les autres Etats membres dans les deux semaines qui suivent sa notification par l’autorité administrative compétente.

L’autorité administrative compétente peut restreindre, suspendre ou retirer l’habilitation d’un organisme dès lors que les exigences mentionnées aux articles L. 557-31 à L. 557-38 et L. 557-44 ne sont pas respectées ou que l’organisme ne s’acquitte pas de ses obligations en application du présent chapitre. Dans ce cas, l’organisme habilité tient « à la disposition de l'autorité administrative compétente tous ses dossiers afin que celle-ci puisse les transmettre à tout autre organisme habilité à réaliser les opérations concernées en application du présent chapitre ou notifié à la Commission européenne, ainsi qu'à la disposition des autorités compétentes des Etats membres de l'Union européenne ou de l'Association européenne de libre-échange. »

En cas de restriction, de suspension ou de retrait de l’habilitation, les documents délivrés par l’organisme attestant la conformité des produits et des équipements demeurent valides, sauf si l’existence d’un risque imminent et direct pour la santé ou la sécurité publiques est établie.

Lorsqu’un organisme habilité pour l’évaluation de la conformité constate que les exigences essentielles de sécurité mentionnées à l’article L. 557-4 n’ont pas été respectées par un fabricant, il invite celui-ci à prendre les mesures correctives appropriées. « Si les mesures correctives ne sont pas prises en compte par le fabricant, » il ne délivre pas le certificat de conformité et en informe l’autorité administrative compétente.

« Dans tous les cas autres que celui où la victime étant au service de l'exploitant lors de l'accident nucléaire a été indemnisée au titre d'un accident du travail ou de service proprement dit, ou d'une maladie professionnelle, les recours sont exercés contre l'exploitant, son assureur ou les personnes lui fournissant une garantie.

« Si la victime était au service de l'exploitant lors de l'accident nucléaire et a été indemnisée au titre d'un accident du travail ou de service proprement dit, ou d'une maladie professionnelle, et si ledit accident a été causé par une personne autre que l'exploitant ou ses préposés, la victime et l'organisme qui lui a versé les prestations sociales exercent contre l'exploitant le recours dont ils disposent contre l'auteur de l'accident.

« Les recours s'exercent dans les limites et dans les conditions prévues aux articles L. 597-28 et L. 597-29 .

« I. 1° Est puni d'un emprisonnement de cinq ans et d'une amende de 150 000 €, ou de l'une de ces deux peines seulement, le fait de ne pas respecter l'obligation d'avoir et de maintenir une assurance ou une autre garantie financière, prévue au deuxième alinéa de l'article 7 de la loi n° 68-943 du 30 octobre 1968 relative à la responsabilité civile dans le domaine de l'énergie nucléaire ainsi qu' ' Femmes Chaussures De Sport 78 Bastop Chameau Naturel Actif 1ETKE
et L. 597-34 ; « 2° Est puni d'un emprisonnement d'un an et d'une amende de 15 000 €, ou de l'une de ces deux peines seulement, le fait de ne pas produire le certificat prévu à l'article L. 597-35 .

« II. S'il est constaté par procès-verbal que l'exploitant ou le transporteur ne peut fournir la justification de l'assurance ou de la garantie financière prévue au deuxième alinéa de l'article 7 et par l'article 8 de la loi n° 68-943 du 30 octobre 1968 relative à la responsabilité civile dans le domaine de l'énergie nucléaire ainsi qu' aux articles L. 597-31 , L. 597-34 et L. 597-35 , l'autorité administrative compétente peut suspendre le fonctionnement de l'installation ou l'exécution du transport jusqu'à production de la justification exigée.

« A l'expiration de la convention de Bruxelles ou après sa dénonciation par le Gouvernement de la République française, l'indemnisation complémentaire prévue au premier alinéa de l'article L. 597-29 est assurée par l'Etat et ne joue, à concurrence de 145 000 000 €, que pour les dommages subis sur le territoire de la République française. »

« Les dispositions de la présente section deviennent caduques soit dans leur ensemble, le jour où la convention de Paris prend fin, soit par dénonciation, soit du fait de son expiration, soit dans leur ensemble, et sous réserve des articles L. 597-24 et L. 597-25 , à la date d'entrée en vigueur du protocole portant modification de la convention de Paris signé à Paris le 12 février 2004. »

Catégories